Groupe d'Etudes Interdisciplinaire sur le VENezuela

Séminaires

 

Informations pratiques

Lieu : les séminaires se déroulent généralement dans nos locaux de l’Institut des Amériques (IdA)

175 rue du Chevaleret
8ème étage
75013 Paris

En transports en commun : Métro ligne 6 – Chevaleret OU Bus 127 – arrêt Clisson

 

Présentation

 

Avec pour objectif de créer un espace d’échange scientifique autour de l’objet d’étude que constitue le Venezuela dans diverses disciplines et sous différents angles d’analyse, le GEIVEN organise un séminaire interdisciplinaire mensuel au cours duquel les étudiants, doctorants et chercheurs sont invités à venir présenter et à débattre de leurs travaux respectifs.

Inscription par mail à : geiven.org@gmail.com et/ou auprès du coordinateur/coordinatrice de séance.

 

 

Programme du séminaire 2012 – 2013

 

Coordination : Adeline Joffres, Eduardo Ríos, Natacha Vaisset.

« La Recherche sur le Venezuela au prisme de la multiplicité disciplinaire : Aspects concrets et pluralité des regards »

Le séminaire du GEIVEN propose, pour l’année 2012-2013, une série d’interventions afin de rendre compte de la multiplicité des perspectives de recherche sur le Venezuela dans les sciences sociales en France. Le séminaire est conçu en trois temps.

En premier lieu, deux présentations interviennent sur les aspects méthodologiques concrets de la recherche au Venezuela. D’une part, Clémentine Berjaud, doctorante en science politique à Paris 1, évoque les contraintes liées à l’organisation d’entretiens et à l’observation participante dans le terrain vénézuélien ; d’autre part Anne Pené-Annette, géographe de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines et Serge Ollivier, doctorant en histoire de Paris 1, évoquent le travail en dépôts d’archives et la signification de ces dernières pour le Venezuela.

En conservant le parti pris de la pluridisciplinarité, le deuxième temps du séminaire est consacré à la présentation des résultats de chercheurs sur le Venezuela en France. Les deux premières contributions donnent la voix aux plus jeunes des membres de l’association. Au cours de la troisième séance, Anne-Gaëlle Dartiguepeyrou et Victor Pineda, étudiants de master, respectivement à Paris 3 et Paris 10, nous font ainsi partager leurs recherches et expérience de terrain sur l’éducation populaire et la planification socialistes dans une perspective anthropologique. Le 22 mars 2013, Eduardo Ríos, doctorant en science politique à Sciences Po Paris, présente une « note de recherche sur les processus de création d’élites économiques dans le Venezuela pétrolier : le cas de la bolibourgeoisie d’Hugo Chavez ».

Le séminaire accueille également Églantine Samouth, chercheure associée à l’université de Paris 12, venue présenter ses recherches en analyse du discours sur les « évènements d’avril 2002″. Pour clore ce deuxième temps, nous accueillons Véronique Hébrard, historienne à Paris 1, qui reviendra sur ses recherches autour de la construction de la nation vénézuélienne au XIXe siècle.

Le troisième temps de ce séminaire consiste en une session conclusive au cours de laquelle l’idée de la pluralité des regards sera mise en œuvre sur le mode de la table ronde. Nous aurons l’honneur de recevoir Margarita López Maya (Université Centrale du Venezuela), qui dialoguera avec Richard Banégas (Sciences Po Paris), Olivier Dabène (Sciences Po Paris) et Luis E. Lander (Université Centrale du Venezuela / Observatoire Électoral Vénézuélien). Cette séance aura pour thème « le populaire en perspective : une approche multidisciplinaire » et se déroulera le 10 juin 2013 au CERI. Richard Banégas et Olivier Dabène se sont déjà intéressés à la participation politique des secteurs populaires mais, respectivement, dans les terrains africain et brésilien. Luis E. Lander est observateur électoral et professeur à l’UCV.

 Programme

  • 14 décembre 2012 : Retours méthodologiques sur les entretiens : expériences vénézuéliennes, Clémentine Berjaud (Paris 1 – lauréate 2012 du Prix Castro Leiva)
  • 25 janvier 2013 : Le travail en dépôts d’archives, Anne Péné-Annette (UVSQ) et Serge Ollivier (Paris 1)
  • 15 février 2013 : Approche ethnographique dans les barrios de Caracas : éducation populaire et planification socialiste, Anne-Gaëlle Dartiguepeyrou (Paris 3 – lauréate 2011 du Prix Castro Leiva) et Victor Pineda (Paris 10)
  • 22 mars 2013 : Note de recherche sur les processus de création d’élites économiques dans le Venezuela pétrolier : le cas de la bolibourgeoisie d’Hugo Chavez, Eduardo Ríos (Sciences Po Paris)
  • 12 avril 2013 : Le conflit par les mots : analyse de discours des médias. Traitement des évènements d’avril 2002, Églantine Samouth (Paris 12)
  • 13 mai 2013 : Le Venezuela indépendant : entre guerre civile et luttes factionnelles. Sources et méthodes, Véronique Hébrard (Paris 1)
  • 10 juin 2013 : Le populaire en perspective : une approche multidisciplinaire. Table ronde autour de Margarita López Maya (UCV), Richard Banégas (Sciences Po), Olivier Dabène (Sciences Po) et Luis E. Lander (UCV / OEV).

Pour télécharger le programme du séminaire 2013, cliquez ici.

 

Programme du séminaire 2011 – 2012

 

Coordination : Clémentine Berjaud, Jessica Brandler-Weinreb, Serge Ollivier, Federico Tarragoni et Paula Vasquez.

Pour l’année 2011 – 2012, les coordinateurs ont choisi de consacrer le séminaire aux « approches des représentations sociales et symboliques au Venezuela ». Il accueille différents membres du groupe – jeunes chercheurs, doctorants, étudiants de M1 et M2 de toutes disciplines faisant du Venezuela leur objet ou terrain d’étude – ainsi que d’autres chercheurs et chercheuses travaillant sur le pays, pour présenter leurs recherches récentes ou en cours dans un cadre pluridisciplinaire et dans un dialogue multi-niveaux.

 

Séance 1. Mercredi 23 novembre 2011, 17h-19h

  • Alvaro Molina (Docteur en philosophie, Université Expérimentale de Guayana, Venezuela -CIELA) : « Reconocimiento simbólico y ética: Claves ontológicas para la comprensión de la Venezuela actual ».

Coordinatrice de séance : Jessica Brandler-Weinreb (Paris 3 – IHEAL, CREDA)

Séance 2. Mercredi 14 décembre 2011, 17h-19h

  • Arnoldo PIRELA (Cendes, Université Centrale du Venezuela) : « La Faja Petrolera del Orinoco: realidad, planes e impactos prévisibles ».

Coordinateur de séance : Serge Ollivier (Paris 1 –MASCIPO)

Séance 3. Vendredi 20 janvier 2012, 17h-19h

  • Marion DESCHAMPS (M2R Science Politique, Paris 3 IHEAL-CREDA): « Les milices bolivariennes ».

Coordinatrice de séance : Clémentine Berjaud (Paris 1 – CESSP, CRPS)

Séance 4. Jeudi 23 février 2012, 17h-19h

  • Cantaura ANDRIEUX (M1-S1, Science de religions et société, EHESS) : « La Santeria comme objet de représentation dans le cinéma vénézuélien ».
  • Anabel Fernandez QUINTANA (Doctorante, EHESS) : « L’autre Histoire du Venezuela : Métamorphoses du passé dans le culte de Maria Lionza ».

Coordinatrice de séance : Paula Vasquez Lezama (EHESS – CESPRA)

Séance 5. Vendredi 23 mars 2012, 17h-19h

  • Clémentine BERJAUD, (Doctorante en Science Politique, Paris 1) : « Donner du sens aux discours d’Hugo Chavez : étude des pratiques de politisation ordinaire ».

Coordinatrice de séance : Paula Vasquez Lezama (EHESS – CESPRA)

Séance 6. Vendredi 20 avril 2012, 17h-19h

  • Paula VASQUEZ LEZAMA (Post-doc Sociologie politique, EHESS) : « Aide publique humanitaire et mission révolutionnaire. Les sinistrés du Venezuela ».

Coordinateur de séance : Federico Tarragoni (Paris 10 – IDHE, Paris 7 – CSPRP)

Séance de clôture. Vendredi 25 mai 2012, 17h-20h

De 17 à 19h :

  • Jessica BRANDLER-WEINREB (Doctorante en Socio-Anthropologie, Paris 3, IHEAL-CREDA) : « Maternité politique et participation locale : effets et évolution de la transition participative au Venezuela. (Consejos Comunales, milieu rural et urbain, Mérida et Valencia) ».
  • Adriana RAUSSEO (M2R en Sociologie, Paris 3, IHEAL-CREDA) : « La participation politique des femmes : stratégie de lutte contre les violences de genre : Le cas du Movimiento de Mujeres Manuelita Saenz MOMUMAS à Petare au Municipe Sucre du Venezuela ».

De 19 à 20h : Les organisateurs du séminaire invitent les intervenants à participer à un débat général qui reprendra les grands thèmes et les divers questionnements qu’ils auront soulevés pendant l’année. Séance ouverte au public.

Coordination de séance : Serge Ollivier (Paris 1, MASCIPO) et Jessica Brandler-Weinreb (Paris 3, IHEAL-CREDA).

 

Programme du séminaire 2010 – 2011

 

Coordination : Adeline Joffres et Thomas Posado.

Lors de l’année universitaire 2010-2011, le séminaire a débuté en janvier 2011 et 5 séances ont été organisées (regroupant parfois plusieurs interventions) :

  • Le 13 janvier 2011 : intervention de Federico Tarragoni (Université de Paris 10) sur  « Le peuple caché de Chávez : prolégomènes d’une anthropologie politique du peuple en Amérique Latine » ; et de Serge Ollivier (Université de Paris 1) sur « La démocratie au barrio : intégration politique et politisation dans les quartiers populaires de Caracas, 1958-1979 » ;
  • Le 15 février 2011 : intervention de Daniel Iglesias (Université de Paris 7)  autour des « Pratiques contestataires  vénézuéliennes depuis l’exil: Le cas de l’ARDI (1930-1935) et d’Action Démocratique (1948-1958) » ;
  • Le 13 mars 2011 : intervention de Natacha Vaisset (Université Rennes 2) sur «  L’éducation bolivarienne, entre héritage et innovation » ;
  • Le 1er mai 2011 : « Séminaire Terrain » lors duquel Anne Péné-Annette (Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines) et Olivier Folz (Université de Nancy 2) sont venus partager leurs expériences de terrain avec doctorants et étudiants de Master 1 et 2
  •  Le 21 juin 2011 : intervention de Charles Giuseppi (Université de Paris 3) intitulée « Petrocaribe: nouveaux mécanismes d’intégration dans la sous-région caribéenne ».